pechealamouche

Introduction à l’entomologie de base par Antony Scott


Quand j'ai étudié pour passer mon diplôme de moniteur de pêche en Angleterre, il m’a fallu connaître les types de mouches qui pouvaient intéresser les poissons. Maintenant que je dispose de cette connaissance, je trouve joyeux de partager ces principes d’identification avec vous. C’est toujours beaucoup de plaisir pour moi.
Ce que je vous propose, c’est de prendre une petite épuisette à maille fine lors de votre prochaine sortie de pêche. Placez la délicatement dans l’eau et récoltez les insectes dérivants. Inspectez les et faites-en la comparaison avec les informations qui suivent. Vous aurez un aperçu de ce dont se nourrissent les truites en surface et dans la première pellicule de l’eau. Bien sûr elles se nourrissent plus souvent sur le fond, mais si vous savez identifier un insecte à son stade final, vous n’aurez pas de difficulté à déterminer les stades précédents avec ce que vous aurez appris dans ce document. Il vous suffira alors de présenter une mouche sèche, noyée ou nymphe selon l’activité du poisson qui aura une couleur et une taille similaire à ce que vous aurez identifié. Croyez moi, en fonctionnant comme ça, vous diminuerez grandement le nombre d’imitations possibles et vous serez donc plus pertinent dans votre choix !
Je vous souhaite de passer avec une plus grande connaissance, de merveilleux moments au bord de l’eau.

Entomologie

Il existe deux techniques pour tromper une truite lorsque vous choisissez votre mouche :
-Il y a la méthode "choisir une mouche avec l'espoir quelle trompera un poisson" et si vous savez très bien guider votre ligne, cette méthode fera le travail sans aucun doute. Toutefois, si vous souhaitez réellement vous perfectionner et augmenter votre taux de capture, un peu de promenade dans le monde de l'entomologie versera rapidement des dividendes et vous encouragera à utiliser l'autre méthode !
" Regardez les insectes autour de vous"


Les mouches avec les ailes verticales (Ephemeroptera)

Ce groupe couvre beaucoup de mouches y compris l’Olive aile bleue, Olive de lac, Olive d’étang et bien sûr la plus célèbre : la Mouche de mai, facilement reconnaissable avec ces ailes verticales et translucides. Ces mouches ont aussi deux ou trois longues queues que l’ont appelle des cerques. Celles-ci selon l’évolution peuvent servir d’organes sensoriels, lors de l’accouplement, voire même de défense (pinces du pince oreille).

Cycle de la vie: œuf, nymph, sub imago et adulte (imago)


Les mouches avec les ailes en forme de toit (trichoptères)

Ainsi appelées parce que les ailes au repos forment un toit à l’insecte, vous entendrez plus souvent les noms de Sedge ou Caddis au bord de l’eau. Leurs éclosions arrivent souvent tard le soir à la nuit tombée et elles se déplacent en glissant sur l’eau en attendant que leurs ailes sèchent. Elles sont très vulnérables à ce stade et les truites s’en délectent ! C’est aussi un moment très apprécié des pêcheurs à la mouche et on lui a même donné un nom, c’est le fameux « coup du soir ». Avec une bonne lampe frontale et de l’expérience dans l’animation du bas de ligne, ce moment peut être très productif !

Cycle de la vie: œuf, nymphe et adulte.


Les mouches avec les ailes plates (diptères)

Les ailes transparentes sont posées à plat sur le corps de l’insecte au repos. Les espèces les plus communes étant le moustique et le moucheron. Vous connaissez ces petites bêtes ? Et oui, ce sont elles qui poussent bien souvent les pêcheurs à la folie lorsque les conditions sont sans vent et qu’il fait chaud !

Cycle de la vie: œuf, larve, pupe et adulte


Les mouches avec les ailes rigides (Plecoptera)

Moins fréquentes que les trois types précédents, elles restent néanmoins au menu des truites.
Leurs ailes sont dures et brillantes. Vous entendrez souvent les noms de Stone flies (insectes de pierre) ou perle à leur égard. A l’état adulte, vous les trouverez en dehors de l’eau, posées sur un rocher (d’où leur nom commun) ou une branche sortie de l’eau. Ce sont des insectes plutôt plats et avec les pattes sur le côté de l’abdomen. A l’état larvaire, ils peuvent ainsi rester proche du fond, sous ou sur les pierres immergées malgré de forts courants.

Cycle de la vie: œuf, nymphe et adulte.


Zygoptères - demoiselles
Les demoiselles sont des insectes dans le sous-ordre Zygoptera (qui signifie « ailes attelées »). Les quatre ailes sont assez proche en forme et taille. Ce sont généralement de petits insectes volants lentement (plus lentement que les libellules) et qui restent à proximité ou à la surface de l'eau. Au repos, elles tiennent leurs ailes le long de leur abdomen, on peut donc moins facilement les confondre avec les libellules une fois posées.

Les nymphes des demoiselles (naïades) sont très intéressantes pour nos amis les truites à partir de mars/avril et au-delà. Les demoiselles qui errent à la surface de l'eau aussi parfois !


Cycle de la vie: œuf, nymphe et adulte


Mouches terrestres etc.

Et bien cette classification englobe tout le reste des insectes : les tipules, les araignées, les coléoptères, les chenilles, les guêpes, les papillons de nuit… et donc tout ce qui pourrait et par malheur, se retrouver sur l'eau au lieu d’être dans l'air.


Beaucoup de mouches artificielles qui sont disponibles dans le commerce seront retrouvées dans une de ces catégories, mais pas toujours au stade adulte. Les mouches présentées ont un cycle de vie qui les transporte à travers les étapes larvaires, chironomes et nymphes… Elles font partie de l'alimentation des truites à tout moment. Pour être précis, les truites semblent apprécier ces larves, chironomes et nymphes lorsqu’elles quittent le substrat et qu’elles montent dans la pellicule de l’eau pour se transformer dans le stade ultime de leur vie, juste avant de se reproduire. A ce moment précis, on ne peut plus vraiment parler de stade larvaire car la transformation s’opère déjà lorsque l’insecte monte en surface tout en dérivant. Un des éléments notoires est l’ouverture du sac allaire pour libérer les ailes. On appellera ce moment le stade émergent. Voici quelques exemples :


Nymphe de Mouche de mai

Le nymphe de la mouche de mai peut rester sur le fond du cours d'eau et les lacs jusqu'à deux ans


Nymphe de caddis

Dans sa maison de sable et de cailloux.


Larve de Diptera aussi appelé "buzzer" en anglais

Les chironomes sont prolifiques dans toutes les eaux et ils peuvent former jusqu'à 70% de l'alimentation des truites


Etape de pupe ou chironome.
C’est l’état entre le stade larvaire et le stade imago (stade final de l’adulte).


Pour donner une idée de ces créatures et leurs montages artificiels aux débutants, nous avons placé les photos de nos montages près des insectes qu’ils imitent.. Vous verrez ici tout l’art et la finesse du montage qui combine imitation et efficacité en action de pêche ! Je suis sûr que vous conviendrez que les imitations sont assez bonnes.


Mouche de mai
Caddis
Moustique
Stonefly
Coléoptère
Tipule
Nymphe
Chironome
Emergéante
Caddis nymphe


Le montage de mouches est un art expliqué dans de nombreux livres, comme pour l’entomologie, vous trouverez facilement de quoi approfondir vos connaissances. J’espère en tous cas que cette introduction vous aura permis de comprendre les enjeux à maintenir les cours d’eau propres et sans pollution car sans insectes plus de poissons… Maintenant que ces nouvelles connaissances vont vous permettre de prendre plus de poissons, il nous semble important de vous alerter sur la nécessité de prélever raisonnablement le poisson, voire de le remettre à l’eau systématiquement. Si vous vous y prenez bien, le traumatisme sera mineur et vous pourrez le reprendre une autre fois ;-)

Merci d'avoir lu mon introduction et à bientôt sur les pages mouches de notre site web. Avec un grand merci à mon ami et collègue pêcheur à la mouche Bruno, pour son aide dans cette traduction.


Nymphes
Chironomes et emergèantes
Retour à accueil


Avec nos remerciements pour leurs photos:
Ian Alexander
Bernard Dupont
Mick Talbot
Katja Schulz
Hans Hillewaert
Simon Johnston